1. L’ENSEIGNEMENT AU TAMIL NADU

En Inde, le système des castes entrave toute évolution en maintenant inébranlablement des inégalités sociales. Seule l’éducation peut changer cette situation.

Or, l'Education nationale indienne est défaillante.

Les parents aisés ou de la classe moyenne envoient leurs enfants dans les écoles privées. L’enseignement s’y effectue en anglais et le tamoul ne joue qu’un rôle secondaire. Cela a pour conséquence une dévalorisation et une disparition progressive de la langue maternelle régionale, le tamoul.
Les enfants des milieux défavorisés n'ont accès qu’aux écoles publiques où l’enseignement est en tamoul. L’anglais est peu présent voire inexistant.

 

L’enseignement supérieur étant intégralement en anglais, les élèves issus des écoles publiques n'ont guère le niveau pour suivre le cursus du secondaire voire le cursus universitaire. Délaissées par le gouvernement, ces écoles publiques proposent une qualité d'enseignement médiocre. Les politiciens, au lieu d'y remédier, préfèrent faire de l'éducation un business en privilégiant exclusivement les écoles privées.

 

2. ECOLE DE METTUR : UNE GRANDE REUSSITE

Le but de notre association Respect de Soi est de privilégier une éducation de qualité accessible à tous. L’enseignement doit se faire en langue maternelle, et l’anglais doit être inculqué en tant que langue vivante.

Nous avons découvert un réseau d’écoles appelé «Taï Tamil Kalvi », c’est-à-dire "Education en Langue Maternelle Tamoule". Ce réseau est en parfaite symbiose avec notre vision.

A Mettur, dans l'état du Tamil Nadu, une des écoles du réseau a été construite en 1998 grâce aux dons. Elle accueille aujourd’hui près de 120 élèves âgés de 3 à 10 ans, avec 2 sections de maternelle et 5 sections primaires (du CP au CM2).

Les grandes lignes principales de cette école sont les suivantes :

- Les frais scolaires mensuels varient de 0 à 75 centimes d’euros, chaque élève paie selon les revenus des parents.

- l’école offre les fournitures scolaires à tous les enfants.

- afin de mieux encadrer les élèves, chaque classe est limitée à 30 élèves alors que la moyenne est de 70.

- En terme de pédagogie, les matières y sont enseignées dans la langue maternelle, ce qui facilite l'apprentissage.

- L’anglais est primordial dans l'accès à l'enseignement supérieur, et c’est également la langue nationale. L'école de Mettur excelle dans l’enseignement de cette 2ème langue vivante. Ceci permet à la majorité de ces élèves de poursuivre leurs études au collège. Contrairement aux autres écoles, ses élèves sont parfaitement bilingues, à l'écrit comme à l'oral.

Ce système pédagogique utilisé à Mettur semble être l'un des plus adaptés pour apporter une solution par rapport aux inégalités sociales majeures maintenues par le système de castes. Grâce à l’accès à une éducation de qualité, ces jeunes peuvent devenir les pionniers d'une future société égalitaire.

 

3. NOS PROJETS

Suite aux performances réalisées par « Taï Tamil Kalvi », d’autres familles veulent y inscrire leurs enfants. Or les places étant limitées, l’école nécessite d'être agrandie.

Il est important de noter que notre projet ne vise pas seulement à avoir un impact sur les enfants mais sur la société dans sa globalité. En effet, nous avons entamé la construction de :

- Trois salles de cours pour des personnes de tout âge.

- Une bibliothèque et une salle informatique accessibles à tous.

- Une salle de réunion.

La connaissance doit être accessible à tous et à tout âge. L’éducation est le seul moyen pour bâtir une société égalitaire.

 

 4. VOS DONS

Ce projet est évalué à 50 000 euros.

Les dons constituent pour notre association une ressource non négligeable. Grâce à votre générosité, des centaines d’enfants et toute une société pourraient construire leur avenir.

Par le biais de notre association, nous voulons participer à la création d'un modèle de réussite scolaire et sociale.

 

 

6. PHOTOS

a.    L’école en 1998

b.    L’école en 2004

c.    Construction financée par Respect de Soi en 2005/06

d.    Les élèves

e.    Les institutrices

f.     Fêtes de Pongal, janvier 2007

g.    Travaux - fin 2007

h.    Photos 2008 et 2012